Seigneur notre Dieu regarde avec bienveillance ceux et celles qui sont ici rassemblés. Nous sommes heureux de commencer cette journée  en laissant passer sur nous le Souffle de ton Esprit. Nous avons tellement besoin de ta lumière pour éclairer les replis secrets de nos consciences.

Ecouter la Prière :

***
Tu nous as faits à ton image. Mais il nous reste une longue route à parcourir pour ressembler davantage à Toi,
-Fils Unique Jésus-Christ, né de Marie l’épouse de Joseph. Puissions-nous, comme toi, devenir heureux comme des enfants, conscients d’avoir déjà beaucoup reçu  de ceux qui nous ont appelés à l’existence, éduqués, accompagnés et faits grandir dans la foi,
- pour nous laisser guider par toi, Esprit de Feu, seul capable de réchauffer notre amour quand il refroidit, de raviver notre espérance quand elle risque de sombrer,
- pour essayer d’imiter ta générosité, Père de tous les humains, toi qui ne cesses de prendre des initiatives pour élever, faire grandir, proposer le bonheur et conduire à la Vie qui surpasse tout ce dont nous rêvons dans les jours de soleil.
***
Tu nous as dit,  Seigneur Jésus ressuscité : « Là où plusieurs sont réunis en mon Nom, je suis présent au milieu d’eux ». Puisque c’est en ton nom que nous sommes rassemblés, nous croyons à ta présence mystérieuse. Puissions-nous par ta grâce ressentir cette présence en écoutant ceux et celles qui nous parleront, en laissant monter à notre conscience les cris de détresse poussés par nos proches, en mêlant nos voix à ceux qui solliciteront ton aide ou proclameront ton Amour inlassable et fidèle.
***
Seigneur Dieu et Père dont l’Amour est tout-puissant, tu nous as dit par le prophète Isaïe (43.V.18 à 21) :
 «Ne pensez plus au passé, ne vous préoccupez plus de ce qui est derrière vous.  Car je vais faire du nouveau ; on le voit déjà paraître, vous saurez bien le reconnaître. Oui, dans le désert je vais ouvrir un chemin, car je veux donner à boire au peuple que j’ai choisi. Et ce peuple, que j’ai formé, dira pourquoi il me loue ».
Et Jésus a insisté : « Il vous faut renaître d’en-Haut, il faut que l’Esprit vous engendre à nouveau : cet Esprit, comme le vent, tu ne sais d’où il vient, tu ne sais où il va ». (Jn 3.v.7,8)

Aujourd’hui, quel que soit notre âge, quelle que soit notre expérience, nous désirons entrer dans un renouvellement intérieur. Envoie sur nous ton Esprit saint. Qu’il assouplisse en nous ce qui est raide, qu’il redresse ce qui est faussé, qu’il guérisse ce qui est blessé.

Nous t’adressons cette demande pour nous,  pour nos proches conscients de leur propre détresse, pour les hommes et les femmes de ce temps, surtout pour ceux auxquels la vie n’a jamais souri ou qui basculent actuellement vers le désespoir.  Donne-nous le désir et le courage d’aller de l’avant, d’oser nous mettre en marche vers l’inconnu, de rompre les amarres qui nous empêchent d’évoluer, de briser les rigidités qui nous paralysent.
Esprit Saint, viens faire jaillir en nous des pensées neuves, des désirs nouveaux. Fais-nous renaître. Engendre du neuf et du jamais vu dans les sociétés, à l’intérieur des groupes, dans les relations entre nations, et particulièrement entre ceux et celles  qui se font la guerre et s’interdisent toute hypothèse de négociation avant d’avoir réduit l’adversaire à l’impuissance.
***
Seigneur Jésus tu t’es présenté comme la Voie, la Vérité, la Vie. Tu as ajouté « Si vous suivez fidèlement mon enseignement, vous serez mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres…Si le Fils vous rend libres, alors vous serez vraiment libres » (Jn 8.v.31).
 Tu sais que nous avons envie de riposter « mais nous ne sommes les esclaves de personne ! Nous n’avons pas besoin d’être libérés, nous vivons dans un pays libre ».  
Mais voici : tu reviens à la charge en affirmant : « Je vous le déclare, c’est la vérité, tout homme qui commet le péché est un esclave du péché ». Quand tu parles du péché, Seigneur,  tu penses à tout ce qui est erreur, fausse interprétation, jugements pessimistes sur les personnes. Pécher, dit la Bible, c’est manquer la cible, passer à-côté de la vérité, refuser de voir la vérité.
-    Toi qui es la lumière du monde, toi qui jugeras chacun en tout respect et vérité, projette un peu de ta Lumière au plus intime de nous-mêmes. Fais-nous regarder en face nos grandeurs et nos limites, nos capacités et nos impuissances, nos désirs d’aimer et les  éclipses de notre amour. Nous voudrions bien faire et nous ne faisons pas le bien que nous voudrions faire. Aujourd’hui, fais-nous identifier nos blessures intimes, nos refus de clarifier certaines situations. Rends-nous plus lucides sur nous-mêmes et rassure-nous pour que l’épreuve de la vérité ne soit pas trop pénible à supporter.
-    Toi qui connais le fond des êtres et des consciences, accorde ta lumière à ceux qui redoutent de faire la lumière sur leur maladie, leur traumatismes, leurs blessures insurmontables.
-    Que pour eux comme pour nous l’accueil de Ta Lumière ouvre la route d’une libération, d’un affranchissement par rapport à ce qui nous fait du mal. Tu l’as dit « Je suis venu faire voir ceux qui ne voient pas, faire entendre ceux qui n’entendent pas, libérer ceux qui sont captifs ». Réalise en nous aujourd’hui ce qui résume l’essentiel de ta mission.
Seigneur, par Ta Vérité, délivre-nous des manques de lucidité sur nous-mêmes.
Seigneur, toi qui as abattu le mur de la haine  par ton Amour envers tous, fais de nous des artisans de rapprochements et des ambassadeurs de réconciliations.
Et ainsi, comme l’annonçait le prophète Isaïe, nous deviendrons ton peuple, ardent à faire le bien, reconnaissant ta permanente attention aux hommes que tu aimes. Avec  Marie, modèle de tous tes disciples, nous disons (chantons) ensemble : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon sauveur ».

Jean-Charles Thomas

Evêque émérite de Versailles
Conseiller spirituel national de Relais d’amitié et de prière

Recherche

Où sommes-nous ?

carte google

Chaque Jeudi à l’heure d’un Angélus, nous prions pour tous les membres des groupes Relais Lumière Espérance. Ainsi, dans une prière commune nous nous soutenons tous les uns les autres.

Ecoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.
Veille sur moi qui suis fidèle, Ô mon Dieu,
Sauve ton serviteur qui s’appuie sur Toi.

Extrait de la Prière de Relais