1er vendredi d'avent, Les esprits égarés découvriront l’intelligence 

Pendant l'avent et sauf les jours de fête, je propose de contempler la première lecture prophétique, dans le désir de la venue du Sauveur

Prier l'Esprit saint et lire le texte, puis demander une grâce, par exemple croire que tout mal sera vaincu, puis prendre quelques minutes sur la première partie. Relire cette partie, imaginer la scène, repérer à qui s'adresse le prophète: aux sourds, aveugles, opprimés, indigents, et d'autre part aux menteurs et aux injustes, aux égarés, aux moqueurs et aux récalcitrants. Qui suis-je? Ecouter ce qu'ils entendent, ressentent et deviennent. Rester sur ce qui a du goût, ce qui me touche. Puis la 2e partie, la 3e, et finir par un moment de dialogue avec le Seigneur. 

Première lecture (Is 29, 17-24)

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt. Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront. Les opprimés se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les indigents exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.

Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire, ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l’innocent.

C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n’aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ; car, quand il verra chez lui ses enfants, l’œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d’Israël. Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »

Première partie de la lecture du jour.

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt. Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront. Les opprimés se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les indigents exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.

La bonne nouvelle qu'annonce Isaïe inspirera les Béatitudes: ceux qui sont dans le malheur actuellement seront relevés par Dieu dans 'très peu de temps'. Le futur Messie-Christ portera beaucoup de fruit: les sourds entendront la Parole de Dieu (guérison spirituelle plutôt que physique, mais l'une peut entraîner l'autre, dit une note de la TOB), il guérira les aveugles, délivrera les opprimés, et comblera les indigents.

Je peux prendre quelques minutes pour contempler cette vision du rôle du Messie futur, y reconnaissez-vous celui qui parle aux “guides aveugles” ? (Mt 23,24) 

Deuxième partie de la lecture du jour.

Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire, ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l’innocent.

Quant aux tyrans, menteurs et injustes, aux moqueurs, égarés ou récalcitrants, ils seront peut-être supprimés, exterminés par leurs ennemis, mais ce n'est pas le désir de Dieu: “Est-ce que je prends plaisir à la mort du méchant? dit le Seigneur, l'Eternel; n'est-ce pas plutôt à ce qu'il se détourne de ses voies, et qu'il vive? (Ez 18,23). Le mot 'coupable' n'existe pas en hébreu ancien, on parlait des 'méchants'.

Je peux prendre quelques minutes pour voir que Dieu dénonce les actions coupables, dont les miennes, pour que nous changions à temps et entrions davantage dans la promesse. Sauve Seigneur ton peuple ! 

Troisième partie de la lecture du jour.

C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n’aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ; car, quand il verra chez lui ses enfants, l’œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d’Israël. Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »

La libération d'Abraham renvoie à un récit d'un écrit juif (midrash) non biblique. L'intelligence est ici la compréhension de l'oeuvre de Dieu, appelée don d'intelligence. Au lieu de vivre la honte de la défaite, le peuple d'Israël-Jacob libéré fera la louange du Dieu saint et frémira d'émotion et d'adoration devant lui.

Je peux prendre quelques minutes pour contempler toutes les transformations que le Messie produira dans le peuple. 

Je termine par 5 minutes de dialogue amical avec le Messie. Qu'ai-je envie de lui dire? Je crois qu'il va venir parmi nous? Conclure par un signe de croix ou un chant, me lever, je peux noter mon vécu pour relire les difficultés rencontrées et les grâces reçues. 

Supplément pour ceux qui sont atteints par la honte devant les autres, parce qu'ils ont été agressés, en particulier sexuellement, harcelés, humiliés, rabaissés... je donne 7 pistes pour en sortir. Plusieurs voies s'offrent aux victimes écrasées pour sortir de l'humiliation et de la honte : les 3 voies de justice, le chemin psychologique, le chemin sociologique, et surtout, pour moi, le chemin spirituel, 7 voies qui se renforcent mutuellement.

  1. La justice peut être pratiquée selon trois approches différentes. La plus connue est la voie judiciaire traditionnelle par l'autorité d'état, elle est envisageable sous conditions de non prescription et de preuve. Même dans ce cas, c'est long, c'est lourd, c'est cher, et les résultats sont souvent décevants pour la victime. L'agresseur est puni de prison, mais pas transformé.
  2. Les tribunaux de l'Eglise ont jugé des clercs, mais bien tard et discrètement, sans réaliser la gravité des atteintes aux victimes, ni celle des perversions des criminels. Les coupables sont déchus de l'état clérical, mais les victimes sont tenues à l'écart du procès et déçues. Tribunaux à réformer.
  3. Une justice restauratrice est envisageable sous 3 conditions : acceptation par les deux parties et présence d'un médiateur formé. Cette pratique très ancienne et récemment redécouverte s’est diffusée dans plusieurs pays, mais elle est rarement connue en France. Au lieu de se focaliser sur la juste peine à infliger au coupable, la justice restauratrice se focalise sur les besoins de la victime et sur la responsabilité de l’agresseur pour réparer la blessure causée. Nous verrons ce que proposera la Commission Indépendante de Reconnaissance et de Réparation.
  4. Libération psychologique de l'écrasé vers la résilience. La thérapie de la honte exige un travail en profondeur du sujet sur lui-même, pour sortir de l'inhibition et redynamiser ses potentialités créatives, un travail de restauration de l'histoire qui conduit à se situer comme agent de son histoire.
  5. Libération sociologique, vers un soutien collectif. Le fait d'accueillir les difficultés des autres donne du recul sur sa propre situation. Les associations d'anciens buveurs, ATD, la Diaconie, pratiquent largement cette approche qui donne compréhension et soutien.
  6. Libération spirituelle, découverte du Libérateur des honteux vers la joyeuse audace des disciples à la Pentecôte. La Bible, décrit des dizaines de libérations des humiliés. Jésus aime rejoindre les personnes rejetées, très nombreuses, et les libérer. On considérait les lépreux, les aveugles et les boiteux comme des pécheurs punis et responsables de leur état, ils étaient interdits d'entrer au Temple. On méprisait aussi les Galiléens, les Samaritains, les étrangers, les collecteurs d'impôts, les bergers et les pauvres, les adultères, les femmes, etc. C'est la 2e activité principale de Jésus, après l'enseignement : guérir, relever et réinsérer !
  7. En devenant acteur de libération d'autres, j'achève ma propre libération, en apprenant à écouter les victimes, en valorisant leur démarche et leur élan vital, je transforme le malheur en bonheur.

José RAISSON