25e mercredi TO Envoyés proclamer le règne de Dieu et guérir les malades 

Prier l'Esprit saint et lire le texte en 3 parties, puis demander une grâce, par exemple l'audace de dire la Bonne Nouvelle du bien que Dieu m'a fait, puis prendre quelques minutes sur chaque partie. Relire cette partie, imaginer la scène, choisir qui je suis, disciple ou habitant, écouter ce qu'il entend, ressent, fait. Rester sur ce qui a du goût, ce qui me touche. Puis la 2e partie, la 3e, et finir par un moment de dialogue avec le Seigneur. 

Évangile (Lc 9, 1-6)

Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ; il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.

Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange. Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez. Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »

Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.

 Première partie de l'évangile du jour.

Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ; il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.

Je peux prendre quelques minutes pour contempler la mission des disciples: Jésus les a choisi pour les associer à son oeuvre de salut, pour éclairer et soulager. Ils sont chargés de proclamer le Règne de Dieu, en paroles et en actes. 

Deuxième partie de l'évangile du jour.

Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange. Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez. Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »

La condition indispensable pour coopérer avec Jésus, c'est de se rapprocher de sa pauvreté, travailler avec lui sans autre sécurité que la Providence. Cela permet d'en faire l'expérience et donc d'en être rempli de joie.

Je peux prendre quelques minutes pour contempler Jésus partant sur les routes sans bâton, ni sac, ni pain, ni argent, mais faisant confiance aux personnes accueillantes rencontrées. Pour les autres, il lui suffit de montrer son désaccord.

Troisième partie de l'évangile du jour.

Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.

On sent un émerveillement des disciples devant les cadeaux de la grâce. Les guérisons ne sont que des signes, mais des signes d'un grand amour de Dieu pour les petits, les souffrants, les pécheurs... Jésus ne vient pas sauver le monde tout seul, il ne le sauvera qu'avec nous, et ainsi nous divinisera de plus en plus.

Je peux prendre quelques minutes pour contempler Jésus rempli de joie de voir les disciples développer sa mission: Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom! Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair”.(Luc 10, 17-18)

Je termine par 5 minutes de dialogue amical avec Jésus. Qu'ai-je envie de lui dire? Il m'appelle à …............. ? Conclure par un signe de croix ou un chant, me lever, noter mon vécu plus tard.