Pour moi il y a deux manières de vivre le Temps. Le temps linéaire. Le temps cyclique.

Le temps linéaire. Celui des dates, des évènements qui racontent l’histoire. Au temps de l’Incarnation, le temps du Christ (voir le texte de l’évangile). C’est le temps imposé, subi à défaut d’être choisi parfois. Le temps qui s’écoule aussi en nous, le temps qui nous échappe, le temps qui nous fuit, qui nous entraîne vers le bas. Je pense à la façon de notre société de considérer les personnes en souffrance ou en fin de vie : on dit alors qu’elles retombent en enfance, n’est-ce pas dévalorisant pour la personne ? Comme le Christ hier et aujourd’hui nous ne pouvons échapper au temps linéaire. Mais nous pouvons toutefois découvrir cet autre aspect du temps, le temps cyclique, celui où la personne ne retombe pas en enfance, mais remonte dans le temps du vivre encore comme remontent les poids de l’horloge. C’est le temps de la Création à l’oeuvre dans nos vies. Jean-Baptiste le dit mieux que quiconque : l’Amour est bien affaire de temps.

Sans oublier le temps linéaire qui atteste notre sens de la réalité, de la souffrance, qui justifie les efforts que nous déployons souvent pour mieux décrypter les situations, nous nous activons cependant dans le temps cyclique, « là où tout homme verra le salut ».

C’est dans ce temps-là (cyclique) que le Christ a vécu. Celui de l’exclusion (l’épisode des lépreux), celui du pardon. Celui de la déréliction (le procès), celui de l’accomplissement « non pas ma volonté mais la tienne ».

…En donnant du temps à l’autre, on lui donne une partie de soi-même. Mais aussi, avec sa manière d’être et ses difficultés l’autre en m’accordant du temps me donne aussi une part de lui-même. Européens nous avons l’heure de l’été et de l’hiver… soixante minutes chacune ! Pour celui qui souffre, c’est plus souvent l’heure d’hiver, elle s’écoule plus lentement que celle de l’été, celle du vivre à nouveau, tendu vers la lumière. Oui, l’amour est affaire de temps.

Nous ne savons pas toujours reconnaître le temps de Dieu dans notre vie, et pourtant c’est le même.
Nos églises qui sont de bonnes pédagogues ont inventé le temps liturgique qui nous fait remonter dans le temps avec l’Avent et le Carême ; redécouvrant l’attente messianique avant Noël et les grands textes de conversion, la Samaritaine, l’aveugle-né, la résurrection de Lazare, avant Pâques. Ces remontées dans le temps de Dieu pour être là à l’heure de l’Incarnation et à l’heure de la Rédemption.
Dimanches après dimanches, fêtes après fêtes nous arrivons à l’heure de la Pentecôte, l’heure oecuménique par excellence : « Chacun de ceux qui séjournait à Jérusalem les entendait parler dans sa langue maternelle »…

Recherche

Où sommes-nous ?

carte google

Chaque Jeudi à l’heure d’un Angélus, nous prions pour tous les membres des groupes Relais Lumière Espérance. Ainsi, dans une prière commune nous nous soutenons tous les uns les autres.

Ecoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.
Veille sur moi qui suis fidèle, Ô mon Dieu,
Sauve ton serviteur qui s’appuie sur Toi.

Extrait de la Prière de Relais

Livre de Josué (1, 1.5b ; 6-9)

Après la mort de Moïse, serviteur de
Yahvé, Yahvé parla à Josué, fils de Nûn,
l’auxiliaire de Moïse, et lui dit (…):
« Je serai avec toi comme j’ai été avec
Moïse, je ne t’abandonnerai point ni ne
te délaisserai. (…)
Sois fort et tiens bon, car c’est toi
qui vas mettre ce peuple en possession
du pays que j’ai juré à ses pères de lui
donner.
Seulement, sois fort et tiens très
bon pour veiller à agir selon toute la
Loi
que mon serviteur Moïse t’a
prescrite.
Ne t’en écarte ni à droite ni à gauche,
afin de réussir dans toutes
tes démarches.
*Que le livre de cette Loi soit toujours sur
tes lèvres : médite le jour et nuit afin de
veiller à agir selon tout ce qui y est écrit.
C’est alors que tu seras heureux dans
tes entreprises et réussiras. Ne t'ai-je
pas donné cet ordre : sois fort et tiens
bon ! Sois sans crainte ni frayeur, car
Yahvé ton Dieu est avec toi dans toutes
tes démarches. »

 

« L'Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c'est un esprit qui fait de vous des fils ; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l'appelant : "Abba !" »

de la Lettre de Saint Paul aux Romains

Vous pourrez trouver

des conférences, témoignages et méditations dans les buletins d'information de Relais “Le Lien” .

 Pour vous recevoir chaque semestre pendant un an "Le Lien",

Relais Lumière Espérance

90, avenue de Suffren

75738 Paris Cedex 15

« Le mieux est de remettre toutes choses entre les mains du bon Dieu et d'attendre les événements dans le calme et l'abandon à sa volonté.

C'est ce que je vais m'efforcer de faire. »

de la Bse Zélie Martin (face à une appréhension)