Petite théologie pratique de la maladie mentale en pastorale hospitalière

Monique Durand-Wood
Cerf (5 novembre 2009)

Présentation de l'éditeur

Ajouter foi à la folie est une superbe tentative pour donner sens à une pratique pastorale " auprès de " et " avec " les malades mentaux.
Il s'agit d'une réflexion théologique et spirituelle qui, dans un langage simple et souvent poétique, ouvre sur les questions essentielles quand la vie est devenue " chaos ".
La folie a ses lieux de soins, elle est un langage avec ses surprises, ses impasses et son sens. L'humanité qui s'y laisse entrevoir y est déchirée pour longtemps. Et pourtant elle jaillit là, pleine de puissance, dans cette faiblesse même.
Monique Durand-Wood sait nous entraîner sur ces chemins remplis de paradoxes.
L'apport des sciences humaines y est précieux. Il donne des repères à la démarche de foi. Mais pas de théorie, ici, sans enracinement dans la pratique !
Les vignettes cliniques sont très suggestives.
L'approche du délire, subtile et bien documentée, évite les pièges bien connus d'une spiritualisation naïve des phénomènes psychiques.
Ajouter foi à la folie : le titre prend alors tout son sens : Il s'agit bien d'accueillir, depuis le cœur de la folie de l'autre, la foi qui se cherche ; il s'agit bien de pratique pastorale.
Il s'agit aussi et surtout de croire qu'au cœur même de la folie de l'autre des " questions d'homme ", radicales et vertigineuses, se posent. Jean-Daniel Hubert, bénédictin et psychanalyste.

 

Biographie de l'auteur

Formatrice de profession, animant un atelier de lecture de la Bible à la Maison de Tobie, fondée par le frère Benoît Billot, ainsi que des ateliers de théâtre et d'écriture, Monique Durand-Wood a été aumônier d'hôpital psychiatrique jusqu'en 2006.
Elle a soutenu un mémoire de maîtrise de théologie à l'Institut catholique de Paris sur cette expérience.
Elle est membre du comité de rédaction de la revue Souffles, " à l'articulation du psychique et du spirituel ", et d'un groupe de réflexion, " Psychologie et Spiritualité ", autour du psychanalyste Jacques Arènes.

Recherche

Où sommes-nous ?

carte google

Chaque Jeudi à l’heure d’un Angélus, nous prions pour tous les membres des groupes Relais Lumière Espérance. Ainsi, dans une prière commune nous nous soutenons tous les uns les autres.

Ecoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.
Veille sur moi qui suis fidèle, Ô mon Dieu,
Sauve ton serviteur qui s’appuie sur Toi.

Extrait de la Prière de Relais