La méditation et la prière

La méditation

L’épreuve de la maladie psychique, comme toute épreuve, rend plus crucial encore le questionnement sur les rapports de Dieu avec l’homme. La révolte ou la tentation de se croire abandonné de Dieu s’insinuent. Venu pour apporter la Bonne Nouvelle et faire connaître le Père, Jésus a montré à maintes reprises combien il était touché par la souffrance de ceux qu’Il rencontrait. Il a éprouvé lui-même la souffrance dans son corps et dans son cœur.

La participation du conseiller spirituel à la réunion est très importante.

A partir d’un thème biblique prévu à l’avance, il propose une méditation.

Celle-ci permet aux membres de «Relais» d’approfondir leur foi en Dieu et en son amour. Prolongée en petits groupes, elle les aide à s’approprier la parole de Dieu, à l’intérioriser et à la laisser féconder leur vie.

La prière

L’épreuve peut devenir un moment privilégié de la rencontre avec Dieu. Elle balaie les fausses valeurs et fait prendre conscience de l’essentiel. Elle oblige à reconnaître son impuissance et à se tourner vers Dieu. Non pas un dieu lointain, sourd aux plaintes des hommes, mais le Dieu Vivant, qui connaît chaque personne individuellement et auquel le psalmiste adresse tour à tour sa détresse, sa supplication, sa louange et son amour.

Les membres de «Relais Lumière Espérance», se souvenant que Jésus a dit : « Là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18, 20), sont heureux de prier ensemble et, si possible, de partager l’Eucharistie.

Suivant les moments, leur prière est une pressante demande, un abandon dans la nuit, un acte de confiance dans la paix, une action de grâces, une louange…

La communion peut se vivre entre chaque rencontre, par exemple en priant pour tous les autres membres, autour de la prière de «Relais» (cf. Ps 85), lors d’un jour fixe de la semaine.

Extraits de la charte de Relais Lumière Espérance

“Ceux et celles qui fréquentent RELAIS partagent les mêmes questions religieuses. Comment croire que Dieu est Amour ? Pourquoi Dieu est-il tellement absent et silencieux ? Et si Dieu me punissait pour des fautes que j’aurais commises ? Mais quelles fautes puisque je n’en ai pas conscience? La situation que je vis n’est-elle pas injuste?

Dans les groupes RELAIS, chacun peut oser exprimer ses questions. Et découvrir qu’il n’est pas le seul à les poser. Chacun peut comprendre que Dieu se laisse interpeller. Que poser des questions à Dieu ne signifie pas avoir perdu la foi.

La Bible parle ainsi à longueur de psaumes.

Dans un groupe RELAIS, nous ressemblons toujours un peu à Job. Et nous avons le droit de répondre à ceux et celles qui auraient tendance à nous accuser d’avoir créé la situation qui nous éprouve. Mais ils ne savent pas ce qu’ils disent. Et, en finale, Dieu approuve Job et non pas ses soi-disant amis diplômés en réflexions sur la souffrance. Et, merveille d’humour, Dieu demande à Job de prier pour qu’ils soient pardonnés des paroles creuses et conventionnelles qu’ils ont prodiguées à Job.

La Bible nous apprend que Dieu est proche de tous, mais particulièrement de ceux qui souffrent sans avoir commis le mal.

Les rencontres en groupes RELAIS ouvrent donc très naturellement à la méditation de passages de la Bible, à la prière d’intercession, à la demande de compassion. Cette prière peut même déboucher sur une prière de louange car l’existence n’est pas seulement tissée d’épreuves, elle comporte aussi sa trame de bonheurs et de joies.

Aux rencontres RELAIS participent des croyants qui se tournent vers le Dieu de la création, vers le Guide des humains, vers le Sauveur de ceux qui croient en lui. La plupart sont chrétiens, catholiques, ou protestants ou orthodoxes, ou n’appartenant à aucune Confession chrétienne. Des croyants monothéistes sont accueillis dans une ambiance de dialogue inter religieux.

Ils bénéficient de la présence de conseillers spirituels agréés par les autorités de différentes Eglises chrétiennes. Ces conseillers suggèrent, ils n’imposent pas, n’endoctrinent pas. Ils proposent des réflexions, demeurent attentifs à la justesse des interprétations sur l’épreuve, la souffrance, la compréhension, la compassion, l’espérance, le salut, la vie présente et la Vie éternelle, la Passion et la Résurrection."

Extrait des propos de Mgr Thomas
à la rencontre nationale le 2 février 2008 à Lyon

Recherche

Où sommes-nous ?

carte google

Les personnes malades psychiques peuvent prendre contact avec
Amitié Espérance
qui a vocation à les accueillir

« Dieu ne regarde pas comme les hommes, car les hommes regardent l'apparence, mais le Seigneur regarde le coeur. »

du Premier Livre de Samuel