1  En quoi maladies mentales et maladie psychiques (souffrances psychiques ) sont différentes.

2  Pourquoi (se) former, (s’)informer ? Pourquoi sensibiliser ?

Souligner que, pour les personnes appelées à rencontrer, accueillir et aider des personnes en souffrances psychiques et leurs familles, le bon cœur, la spontanéité, la bonne volonté … sont nécessaires mais pas suffisantes. Elles trouvent vite leurs limites, voire n’évitent pas des erreurs majeures. Il faut « apprendre » pour aller au-delà (cf Pape François sur l’art et la manière ).

3  Pourquoi faire connaître Relais aux familles - pas pour faire du chiffre mais pour faire du bien !

Inviter les partenaires (dans l’Eglise ) à faire connaître Relais mais aussi à mobiliser Relais.
Pourquoi faire connaître d’autres mouvements : OCH, Foi et Lumière, Amitié Espérance, Traverses …

4  Les personnes en souffrance psychique et leurs familles ont pleinement leur     place parmi les pauvres, les petits, les fragiles …

qui doivent être au cœur de la vie de l’Eglise, en particulier au cœur de la vie des paroisses, diocèses et communautés locales qui peuvent ainsi témoigner de leur vitalité et de leur engagement auprès des petits.

5  Reconnaissance et appui des autorités de l’Eglise.

Les Papes se sont exprimés : exemples avec Jean-Paul II, Benoît XVI, François. D’autres autorités aussi : exemples …

Où sommes-nous ?

carte google

Recherche